Nos racines


Perché à 1 000 mètres d’altitudes, perdu au fin fond de la vallée de l’Aude à la frontière des Pyrénées Orientales, c’est ici que nous voulons installer notre brasserie artisanale. Là-haut avec l’eau qui coule des montagnes nous souhaitons produire une bière de qualité. Pour cela nous cueillons en montagne, cultivons au village et achetons localement pour créer ce brevage…

S’installer ici n’est pas un hasard. Ce lieu est pour nous rempli d’histoire, familiale d’abord, et puis celle d’enfants, de jeux et de vacances. Un lieu apaisant où on se sent bien et qu’on a du mal à quitter.

Il est aussi un lieu d’une biodiversité exceptionnelle, loin des grandes pollutions urbaines et en connexion avec ce qui est essentiel pour nous : la nature. Un signe de qualité pour nos bières, dont l’eau et plusieurs ingrédients, viennent directement de la nature voisine. L’idée est là, c’est devenu une évidence.

Nous voulions vivre ici au milieu de la nature, mais niveau boulot c’était compliqué avec 48 habitant-es au village… alors on s’est lancé. Développer une activité, oui, mais nous tenions à la faire perdurer localement et peut-être la voir grandir. Pour cela nous avons créé-es une coopérative, afin que la structure perdure dans le temps et que tous-tes les futur-es employé-es aient leur mot à dire !

Nous voulions aussi apporter une dynamique au village. Nous avons donc repris l’ancienne épicerie, en plein centre-ville du village, que nous transformons en lieu culturel et dégustation,  et renommée “La Souche” ! Un lieu pour venir manger un petit bout et boire un verre, acheter des produits locaux ou accueillir des festivals ou expositions…

Qui sommes nous ?

Nous sommes trois à l’initiative de ce projet, complémentaires dans nos expériences.

Quentin, ingénieur agronome, est brasseur depuis 8 ans aux Pays-Bas puis à Barcelone. Il apporte son expertise du monde brassicole jusqu’à Counozouls, future capitale mondiale de la bière.

Priscila, ingénieure chimie et environnement, s’occupe de la production et du lieu culturel “La Souche”. Très attentive à la gestion des déchets, autant vous dire qu’il n’y aura pas de gaspillage ! Mexicaine de l’équipe elle apporte aussi le coté pimenté de l’histoire !

Lucas, ingénieur agronome et bachelier en management, s’occupe de la partie agricole et de la relation client. Du houblon sur le Bénal vous en rêviez ? Du houblon sur le Bénal vous en verrez !

Mais en plus des trois, il y a une multitude de personnes qui nous accompagne depuis le lancement du projet… Une grande et géniale équipe !